monprofsvt@gmail.com

P1 TPTD2 La maturation des ARN

mardi 16 septembre 2014 par Nico ANDRIEUX

À l’issue de la transcription, le message porté par l’ADN d’un gène se retrouve dans une molécule d’ARN. Ce n’est qu’après avoir subi certaines modifications dans le noyau que cet ARN devient un ARN messager, qui est exporté dans le cytoplasme.

Questionnement : Comment expliquer les modifications subies par les molécules d’ARN après leur synthèse ?

Objectifs de la séance :

Mettre en œuvre une utilisation de logiciels et une pratique documentaire permettant :
-* d’approcher le mécanisme de la transcription, et de la traduction ;
-* comprendre comment le code génétique a été élucidé.

BILAN :

Dans le noyau des cellules, un gène est transcrit en ARN pré-messager qui peut subir une maturation on parle alors d’épissage : les séquences codantes sont mises bout à bout et les séquences non codantes sont éliminées, ce qui composera la véritable molécule d’ARNm.

PNG - 40.7 ko

Cette suppression de portions d’ARN pré messager permet d’obtenir des ARNm différents et par conséquent des protéines différentes pour une même séquence d’ADN. Cet épissage alternatif assure une grande diversité de protéines à partir d’un petit nombre de gènes.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 881 / 149703

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Première S  Suivre la vie du site Thème 1 : La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution (...)  Suivre la vie du site THEME 1A :Expression, stabilité et variation du (...)  Suivre la vie du site CHAPITRE 1 :L’expression du patrimoine génétique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1